RockMetal Passion

La passion du metal                                             par Caroline C. Design fond de page et logo Sylvain Cousin

Bilk GanG

Nous connaissons tous Bilk, chanteur du groupe GanG mais aussi celui du groupe Tysondog. 

Nous connaissons son projet 7th Sun. C'est toujours un plaisir d'interviewer ce chanteur et ami, car, c'est un mec très locace qui nous parle de sa passion, la musique, avec beaucoup de conviction. 

 

 

 

photo par John Lambton

ROCKMETAL PASSION : Tu as sorti deux nouveaux morceaux pour un futur (proche ?) de 7th Sun. Le premier s'intitule "M. Deadline", que je trouve plus heavy que les morceaux du premier EP. Le prochain EP sera-t-il plus heavy ou sera-t-il éclectique comme le premier ?

BILK : Plus heavy, peut être. En tout cas, mieux produit certainement. J'ai adopté de nouveaux réglages, nouveaux amplis aussi. J'ai plus mélangé de sons de guitares pour obtenir ce résultat, là où sur "All around", j'étais resté assez "basique"; C'est peut être effectivement un morceau plus "tranchant" . Certainement une période où j'ai écouté plus que de raison l'album "Drone" de Muse :-). Quand à savoir si le prochain album ou EP sera plus heavy, je ne serais pas aussi catégorique. J'ai quelques ébauches très surprenantes qu'il faut que je retravaille. Quelques morceaux garderont ce côté plus franc des guitares; D'autres aborderont des thématiques plus épuréees. 

RMP : As-tu, comme le précédent EP, tout joué toi-même ou as-tu fait appel à des musiciens extérieurs ?

Bilk : Oui, une fois encore, j'ai assuré tout le recording par moi même; Ca n'est pas tant que je n'aime pas déléguer ou que je sois trop exigeant sur les musiciens; Mais dans le processus d'élaboration des titres, je suis tout seul et c'est beaucoup plus rapide pour moi de m'y coller que de faire une partition et solliciter un camarade. La seule contrainte que je reconnais volontiers, c'est que mon niveau de compétences avec certains instruments n'est pas assez développé pour transposer tout ce qui peut me passer par la tête. Ma limitation la plus importante est donc liée à ma technique instrumentale et ma capacité à trouver des idées, les développer et les faire évoluer. 

 

RMP : Une date de sortie est-elle programmée ?

Bilk : Non. Je ne peux pas et ne veux pas me fixer cette pression là pour l'instant. Quand l'envie me prendra, ça avancera d'un coup. Cela a été le cas pour le premier EP, où , ayant un peu de temps libre et ces idées qui trainaient en tête ou sur bandes, j'ai décidé de tout finaliser sur la semaine. Là, en fait, j'ai encore 2 morceaux quasi finis, un peu dans la même mouvance et l'équivalent de 5-7 compos quasi finies mais avec des structures et ambiances plus déroutantes. Je dois avoir un morceau de plus de 10 minutes, un peu à tiroir. Mais là où je galère c'ets pour me mettre derrière mon clavier et écrire des textes. Tout part d'une mélodie bien souvent. je n'aime plus lidée d'écrire des textes à l'avance. il faut les adapter, ça m'agace et le texte peut parfois brider ta spontanéité. 

RMP : Sur Spotify, 2 titres sont en écoute, "Mr Deadline" et "Live this Fairytale", ce dernier est une ballade qui allie piano, batterie, claviers, la guitare ne s'imposant qu'à la fin. Le début me rappelle un peu les chansons des années 80, genre Depeche Mode… Parle-nous de ce morceau.

Bilk : C'est amusant car la référence Dépêche Mode revient régulièrement dans les remarques. alors que pour tout t'avouer, je crois bien que j'ai toujours "détesté" ce groupe. En tout cas quand j'étais ado !!!!! Plus spécifiquement, j'ai me bien l'idée de déconstruire aussi mes morceaux. Partir d'une base soutenue et mettre le tout à nu. C'est un peu l'idée du morceau. Progressivement, les instruments rentrent et sortent jusqu'au final où tout les instruments se réunissent. Ce sont des morceaux où l'on peut superposer les couches instrumentales; Mais j'ai préféré en fait ne pas noyer le morceau dans une surenchère. C'est pour cela qu'il y a peut être ce côté simple à la Dépêche Mode. Simple en apparence car ci ou là, on trouve beaucoup de petites sonorités qui s'intercalent dans cet ensemble. 

Photo par Alain Boucly

RMP : Maintenant que tu es officiellement le chanteur de Tysondog en plus d'être celui de GanG. Où trouves-tu le temps de composer.

Bilk : Ah la bonne question ! Oui, c'est avec un immense plaisir que je suis devenu officiellement le chanteur de Tysondog courant août. Plaisir et fierté aussi, c'est vrai. Cela faisait presque un an que nous tournions ensemble. Le groupe n'arrivait pas trop à se décider, préférant attendre qu'un compatriote motivé, performant et proche géographiquement se manifeste. Le groupe a eu des propositions "locales" et parfois mondiales (USA, Allemagne, ...) Bref, en août 2018, on était dans un hôtel aux Pays Bas et après un concert, on s'est réuni et eu une bonne discussion. Et le lendemain, après notre concert au Trveheim près de Munich, le groupe m'attendait dans la salle pour m'annoncer que leur choix était fait. On travaille sur le nouvel album actuellement. Dans Tysondog, je ne compose pas. C'est Paul (Burdis) qui est chargé d'amener les compos. J'essaye d'apporter quelques lyrics et mélodies ici ou là. C'est totalement différent de GanG où j'ai composé les deux derniers albums et où je suis parfois largement intervenu dans les compos que proposaient Sylvain et Philty. Pour répondre plus précisément, j'ai reçu la consigne de ne pas écrire de nouvelles compos pour GanG, les gars préférant s'y coller pour le prochain album. Je n'écris pas dans Tysondog. Cela devrait me laisser plus de latitudes pour écrire plus de musique :-). du 7venth Sun, du heavy ou d'autres ... qui sait. J'ai quelques idées en tête qui me travaillent. Je m'efforce actuellement de me freiner, car j'ai envie de composer un album de Metal pas forcément estampillé 100% NWOBHM. Peut être avec plus de "modernité" (relative bien sur) et j'ai envie de finaliser un EP / album pour 7venth Sun également. Mais comme je te disais, quand je me sentirais prêt, je me fixerai alors une deadline pour ça. En espérant avoir l'inspiration. 

 

RMP :Tu as adressé un message aux fans dans lequel tu disais que "pour des raisons professionnelles, tu ne serais pas en mesure d'assurer tout ou partie du concert de GanG à Paris", ce sera donc Marc Quee qui te remplacera. Marc Quee était un choix qui s'imposait naturellement ?

Bilk :Je ne sais pas, Oui, forcément, mais ça serait peut être prétentieux de le dire. Marc est un grand chanteur et une légende pour nous. Il a un talent fou. Mais quel choix, en effet de l'avoir avec nous sur cette date!!! Il est vrai que je suis indisponible. Mon travail et mes responsabilités m'empêchent parfois de me libérer facilement. Là, je risque surtout d'arriver après le concert ou une dizaine de minutes avant la fin... soit on annulait, mais c'est une superbe date avec nos amis d'Océan, soit on trouvait une solution. J'ai proposé de trouver un remplaçant au groupe. Greg (ex Fifty one, Tucker) semblait tout indiqué. c'est un pote, il a chanté avec GanG sur le troisième album et il a cette capacité à foncer et s'approprier le truc sans se poser de questions. un très bon chanteur, même si sa voix est pour le coup très différente de la mienne. Il ne pouvait pas se rendre disponible. Sylvain a donc contacté d'autres recrues locales sans succès. Entre temps, Biggy m'appelle et me dit qu'il aurait bien vu Marc Quee prendre le job. Et il avait raison. Marc c'est devenu un ami mais c'est avant tout une icone et une idole !! Il fait partie de l'hstoire et du patrimoine français du heavy metal. Le chanteur du "Strike" d'Attentat Rock, de Pink Rose et pour ceux qui le suivent et viennent à Fismes, l'auteur d'un des meilleurs albums de Hard FM de ces dernières années MQ et chanteur du groupe prog Esclavitud (et je ne parle pas du reste !!!). C'est un pro. Il peut tout reprendre. Il a une voix fantastique et tu sais qu'on reprend "Lord Tell me " d'Attentat Rock et qu'il nous est arrivé de le chanter à deux. Lui avec nous à Fismes et Moi avec lui et Attentat Rock à Vouziers. Un choix qui s'imposait donc ... bah, c'est le meilleur. On a des timbres assez proche. il est très fort, avec une voix claire et puissante et surtout il est capable de donner une émotion aux morceaux. Je serais très curieux de l'entendre; Marc a en main les instrus de nos morceaux et il m'a confié faire quelques tests en studios. Cela va être fantastique d'entendre cela mais surtout de le voir live dans GanG le 21/06 à Paris (Théâtre de la traversière dans le 12ème). Océan un des pères fondateurs du rock dur / hard rock, et la voix d'Attentat Rock avec GanG. C'est juste énorme. je tiens d'ailleurs à remercier chaudement Marc car quand il a été mis au courant, il n'a pas hésité une seconde. RESPECT !!!! et quel honneur encore pour nous.

 

RMP : Tu es en plein enregistrement du nouvel album de Tysondog, peux-tu en parler ?

Bilk : Pour l'instant, j'en suis aux maquettes. Paul nous a préparé 9 compos. on a les maquettes instrumentales pour bosser chez nous et le groupe répète d'arrache pied en semaine pour s'approprier le truc. Etant le plus éloigné, je travaille sur les maquettes et envoie des témoins. On en discute et on améliore. Paul propose aussi sa vision des mélodies et son placement. C'est très intéressant. Si dans GanG, j'ai une totale autonomie là dessus, là je suis parfois "piloté" par Paul pour correspondre au mieux à ce qu'il a en tête. L'idée, c'est de rester moi même mais de ne pas sonner comme le chanteur de GanG dans Tysondog. J'ai quelques "tics" ou spécificités que je vais garder et d'autres que je vais tenter de gommer en studio. Je travaille donc aussi de mon côté pour avoir une personnalité proche de Tysondog et un caractère plus ou moins unique afin de bien dissocier les deux groupes. Certes, musicalement, GanG et Tysondog sont différents. Mais il est important aussi de ne pas interférer sur l'image de l' un ou de l'autre. on pourrait prendre comme exemple Brian Ross, qui selon qu'il chante dans Blitzkrieg ou Satan aborde son chant différemment, ou King Diamond qui travaille différemment sa voix et lignes de chant selon qu'il est le chanteur de Mercyful Fate ou chanteur en solo. Geoff Tate aussi fait un peu la même chose quand il s'écarte de Queensryche ou d'Operation Mindcrime. Sans être une référence comme ces artistes, l'idée est là. Apporter mes qualités aux deux groupes mais dans une approche différente afin que la personnalité de chaque groupe reste unique. Pour revenir à Tysondog, je pense qu'on enregistrera l'album à Newcastle, comme le précédent. Reste à voir qui le mixera / produira. En tout cas, les morceaux envoient du lourd. Ca peut lorgner du côté d'un Judas hyper agressif, d'un Fight. Très power, très lourd.

Paul est une machine à riff. Et quand on l'écoute ça tombe sous le sens. Tu prends ta gratte derrière pour faire pareil et rien ne sort. C'est un line-up de fou furieux tu sais.

Steve est le complément idéal à Paul. Paul est plus brutal, instinctif, là où Steve possède une approche plus fine et soignée. Steve devrait intervenir plus en solo. Il est époustouflant (il est responsable du solo de "Follow the sign" sur All for one).

Phil est quand à lui un cogneur, qui te martèle le kit. il est capable de beaucoup de finesse, mais quand on joue du metal, il ne s'embarasse pas de fioritures. C'est impressionnant l'intensité qu'il met dans son jeu. il est peut être le plus jeune du groupe mais a une solide expérience tant en studio qu'en live. Il a été longtemps batteur dans Blitzkrieg. Il a joué au Wacken, fait une tournée ave Saxon, joué avec Slayer, ... Bref, c'est un tueur.

Kevin apporte le liant. Un bassiste hyper solide dans son jeu qui pose sans coup férir quelques licks ci ou là. Il est très droit dans son jeu et comprend très vite ce dont le morceau a besoin. Lui aussi a bossé avec quelques pointures. Cette alchimie rend le truc hyper efficace. Simple en apparence et fluide. C'est une belle machine de guerre, qui m'impressionne toujours !

 

RMP : Lorsque tu as commencé ta carrière, te voyais-tu dans plusieurs groupes à la fois et côtoyer autant de belles personnes que sont les musiciens ?

Bilk : Déjà, je n'ai jamais commencé de carrière. Je n'ai jamais vu cela sous cet angle. Certes, on a tous rêvé un jour de devenir connu et faire de la musique toute sa vie. J'avais juste ce rêve de fou. Chanter dans un groupe de heavy metal, comme mes idoles, Iron Maiden, Judas, ADx, Sortilege ou H Bomb et plus particulièrement dans le groupe de mon lycée. Malo (GanG drummer) m'a donné cette chance en me demandant de devenir chanteur dans Gloomy Gherkin. Jamais je n'aurais imaginé ensuite progresser et continuer dans d'autres groupes. L'arrêt de Gloomy / Spasmophilius a été dur car c'était le groupe du lycée, les potes. Tu as 18 ans et tu penses que ça va durer toute ta vie. Bref, j'ai continué l'aventure avec quelques moments off où j'ai exploré d'autres territoires (production, label, ...). Chaque étape a été un grand moment. Etre sollicité par un groupe canadien avec une signature chez Metal Blade, me retrouver en "concurrence" avec des chanteurs établis parfois, faire plusieurs disques, produire moi même notre disque, jouer hors région, remplir des salles au niveau local, jouer à l'étranger, cotoyer des artistes et groupes qui étaient dans mes enfer mag, monter sur scène avec ADX pour chanter suprématie, avec Attentat Rock, avec Venom inc / M Pire of Evil, être en backstage avec Maiden, rejoindre un groupe de la NWOBHM, jouer avec Venom, .... Je bénéficie peut être d'une petite notoriété dans le milieu musical avec GanG et Tysondog. Peut être en effet. Mais peut être plus à l'étranger qu' en France d'ailleurs. C'est toujours très surprenant. Quand tu as un jeune fan qui passe 20 mn sous la pluie à t'attendre avec son "beware of the dog" parce que tu es le chanteur de Tysondog mais que tu ne lui a pas signé son disque, c'est toujours surprenant, voire embarassant. Quand tu es invité sur des fests en Angleterre pour faire un boeuf sur du Budgie avec le batteur d'origine du groupe, les copains de Satan's Empire et un bassiste d'Hawkwind, tu n'en mènes pas large. On a beaucoup d'anecdotes comme ça dans GanG. On n'a peut être pas notre place sur la scène française et ailleurs si l'on écoute certains, on ne mérite certainement pas ce qui nous arrive, mais oui, on prend énormément de plaisir. On n'attendait peut être pas grand chose de cette fameuse "carrière" et au final, on nous a donné 100 fois plus qu'on ne l'envisageait. 

RMP : Le mot de la fin pour les lecteurs ?

Bilk : J'ai envie de paraphraser Bruno Dolhéguy qui une fois sur ce type de questions m'a répondu : jamais !!!!

J'espère pouvoir continuer longtemps comme cela. J'ai la chance d'avoir une voix qui s'est conservée et peut être même bonifiée avec l'âge et ce, sans jamais avoir pris de cours, en ayant fumé, sans faire d'exercices spécifiques, en répétant très occasionnellement et après un break de presque 10 ans. Alors je savoure à chaque instant le fait d'être vivant (c'est un privilège rare...) et de pouvoir continuer à m'amuser.

J'aime bien la locution latine Dum Spiro, Spero. Tant que je respire, j'espère :-)

 

Interview  par Caroline C par mail le 23 mai 2019