RockMetal Passion

La passion du metal                                             par Caroline C. Design fond de page et logo Sylvain Cousin

DIRTY DOGZ

Dirty Dogz est un groupe de Hard Rock pur et dur, dont l'ADN est fait avec des groupes comme AC/DC. Mais, arrêtons là la comparaison, car, comme tous les groupes, ils ont leurs influences mais leurs propres compos et talents. 

Entretien par mail le 15/12/2018 avec le guitariste du groupe Cyrille Crastes 

Photos Alain Boucly

ROCK METAL PASSION : Bonjour à toi. Présente-nous le groupe.

Cyrille Crastes : Salut Caroline, alors nous sommes les Dirty Dogz, originaire de la Région du Havre en Normandie. Le line up est composé de Simon Fémel au chant / Guitare, Taz à la batterie, Lukas Young à la basse et moi à la Guitare lead.

 

RMP : Lorsque j'écoute le groupe, je reconnais les influences d'AC/DC et du hard rock australien en général, parlez nous de vos influences.

Cyrille : Effectivement AC/DC fait partie de notre ADN musical, on ne peut pas le renier. Et pour cause Taz, Lukas et moi jouons également dans Bloody Rosie tribute to AC/DC, et Simon a fait partie du groupe de 2013 à 2015, c’est donc ce qui nous a réuni à la base, notre passion pour ce groupe. Mais il y a également d’autres groupes qui nous influencent, Les Australiens de Airbourne ou Rose tattoo, mais aussi les Suédois de Bonafide ou Dynamite, disons pour faire simple car la liste serait trop longue, les groupes de hard Rock Australien.

RMP : Trois des membres de Dirty Dogz sont membres du tribute band à AC/DC, Bloody Rosie, qui a eu l'idée de créer les groupes Dirty Dogz et Bloody Rosie ?

Cyrille : Et oui comme je te l’ai dit, nous avons trois membres communs au sein des deux groupes, et Simon a occupé le poste de guitariste rythmique de 2013 à 2015 eu sein de Bloody Rosie. L’idée de monter Dirty Dogz est venue tout simplement. Je me souviens avoir eu une discussion avec Taz alors que nous nous rendions au Bully on Rocks pour voir entre autre Bonafide, on s’est dit, « il faut se mettre à composer des titres dans la même veine, simple et efficace ». La semaine suivante, j’ai eu la même conversation avec Simon, ni une ni deux, on a branché Lukas sur l’idée, il était forcément partant à 200 % pour occuper le poste de bassiste. On s’est retrouvés tous ensemble la semaine suivante au studio. On a travaillé autour d’un riff, dans la soirée on avait composé notre premier titre « Rock N’Roll ». Là on s’est dit qu’on tenait un truc, et on a donc continué dans cette voie. Pour ce qui est de Bloody Rosie c’est un peu plus ancien. Le groupe a été créé en 2013 par le premier chanteur John Taslakian. En 2015 il y a eu une évolution dans le Line up avec l’arrivée de Taz à la batterie et Séb Sérin au chant. Nous avons toujours le même plaisir à reprendre du AC/DC, au fil du temps nous évoluons aussi dans notre approche du répertoire avec une recherche constante du détail, et de jouer des titres pour les puristes tel que Night Prowler ou Kicked in the teeth.

 

RMP : Un EP 4 titres est disponible depuis mars 2018, un album est-il en préparation, ou Dirty Dogz est simplement un groupe de scène ?

Cyrille : Effectivement notre EP 4 titres est disponible depuis mars 2018, il est d’ailleurs disponible lors de nos concerts où en nous contactant directement sur notre page facebook. 

Sortir un vrai album est notre objectif. Nous entrons donc en studio fin mars pour l’enregistrement de celui-ci. Et si tout va bien il devrait donc sortir dans le courant de l’année 2019. Nous avons prévu d’enregistrer notre album à l’ancienne, en jouant tous ensemble, pour garder un maximum l’énergie du live même en studio, le son du rock n’roll c’est aussi ça. Aujourd’hui nous avons de la matière en terme de compositions. Il faut maintenant choisir quels titres seront présents sur ce premier opus .Et pour ça, rien de mieux que de tester nos titres en live. C’est la réaction du public sur chaque concert qui va nous guider sur cette sélection. On veut faire ça bien.

 

RMP :  D'ailleurs vous faites beaucoup de concerts où on peut apprécier toute votre aisance, aussi bien scénique que musicale. La scène et le public est important pour vous ?

Cyrille : Sans public, il n’y pas de concert. C’est sur scène que nous prenons le plus de plaisir, et chaque composition est avant tout pensée pour la scène, on joue du rock n’roll, ça reste simple, il suffit de trois accords bien envoyés avec une bonne rythmique pour mettre le feu. Et c’est notre but, envoyer un maximum d’énergie. Et quand tu vois la réaction des gens sur nos compositions, ça ne peut que nous motiver à nous donner à fond.

RMP : Avez-vous eu des concerts meilleurs que d'autres ?

Cyrille : Chaque concert est différent, le public, le lieu et les conditions ne sont jamais les mêmes. On cherche sans cesse à progresser sur l’exécution de nos titres, et nous sommes aussi très attentif aux réactions du public, donc je te dirais que chaque concert est meilleur que le précédent, et on ne compte pas s’arrêter là.

 

RMP :  Les 11 et 12 Janvier 2019, vous partagerez l'affiche avec le groupe Overdrivers, comment anticipez-vous ces concerts ?

Cyrille : Effectivement pour nos deux prochains concerts nous partagerons l’affiche avec le groupe Overdrivers, tout d’abord le vendredi 11 janvier en Belgique à Pecq près de Courtai « Chez Charly » puis le samedi 12 nous serons au Havre dans la salle du « Mc Daid’s » et nous sommes vraiment impatients d’y être. On a préparé un set vraiment solide en tenant compte des retours que nous avons eu lors de nos précédents shows. Pour le reste on est pas du genre à trop calculer… On joue du rock n’roll, il faut donc garder une part de feeling.

 

RMP : Pour terminer, un mot pour les lecteurs ?

Cyrille : Comme je le disais, il n’y a pas de concert sans public, alors sortez de chez vous, venez aux concerts, on y rencontre du monde, on partage un truc vraiment spécial, et ça tu ne peux pas le faire ailleurs, c’est un moment privilégié de partage entre les groupes et le public. Dirty Dogz compte bien enchaîner un maximum de dates en 2019, on espère donc vous y retrouver et vous voir taper du pied ou secouer la tête devant la scène, c’est pour nous la plus belle des récompenses.

Merci à toi pour ce moment.